> > > Moutarde aux fines herbes - 100 g

Moutarde aux fines herbes - 100 g Moutarde aux fines herbes - 100 g

a bien été ajouté au panier !

nouveau

Moutarde aux fines herbes - 100 g

Le Comptoir Colonial

La moutarde aux fines herbes assaisonnera vos plats avec son subtil goût de Provence, une façon originale de relever vos plats ! En savoir plus

3,60 €

1 avis

Loader +

En stock

  • Livraison en lettre suivie jusqu'à 400g

    Ce produit n'est pas compatible avec ce mode de livraison.

  • Livraison avec Mondial Relay en point relais

    Livraison prévue pour par Mondial Relay.

  • Livraison avec GLX Flex à domicile ou en point relais

    Livraison prévue pour par GLS Flex Delivery.

  • Livraison le lendemain avant 13H avec GLS Express

    Livraison en GLS Express prévue pour avant 13h.

Programme de Fidélité : Payer moins cher votre prochain achat ? Obtenir de meilleurs prix ? En achetant ce produit vous gagnerez points de fidélité qui se transformeront lors de votre prochaine commande en une réduction automatique de !

Un ami peut-être intéressé par ce produit ?
Prévenez le en remplissant ce formulaire :

Qu'est-ce que la moutarde aux fines herbes ?

C'est une moutarde savoureuse avec un petit air de Provence et associant parfaitement son piquant avec la saveur végétale des fines herbes.

Dans cette moutarde, vous trouverez les arômes délicats de ciboulette et de persil. Vous pourrez l'associer avec toutes vos viandes, dans vos poêlées de légumes ou avec vos poissons. Vous pourrez aussi en mettre dans vos sandwichs ou en faire des marinades.

Pour changer de la traditionnelle moutarde, utilisez la moutarde aux fines herbes pour réaliser des mayonnaises ou des vinaigrettes goûteuses.

Qu'est-ce que la Ciboulette ?

Il s'agit d'une plante aromatique, l'Allium schoenoprasum originaire de Sibérie.

De la famille élargie des oignons, c'est une plante à bulbe, introduite dans nos contrées pendant le Moyen-Âge, où elle a poussé à l'état sauvage pendant des siècles. Le bulbe est petit, presque atrophié et n'est pas comestible, mais les feuilles, de forme tubulaire, tout comme les fleurs, le sont.

Ce n'est que depuis le XIXe siècle qu'on la cultive à des fins culinaires. On en consomme le plus souvent les feuilles, finement hachées, pour assaisonner viandes blanches, poisson et légumes essentiellement.

Parfois appelée civette, il ne faut pas la confondre avec la ciboule de chine, de la même famille, mais d'aspect et de goût légèrement différents.

Les bénéfices de la ciboulette pour votre santé.

D'une manière générale, on attribue à la ciboulette les mêmes propriétés qu'à l'ail, mais en moins prononcées. Elle ne porte pas le surnom d'ail tubéreux pour rien !

La ciboulette est ainsi riche en fer, phosphore, sodium et du calcium. On y trouve également en grande quantité des vitamines B2, C et K.

Enfin, comme toutes les plantes de la famille des alliums, la ciboulette est très riche en antioxydants, préserve de l'exposition aux métaux lourds et certaines toxines.

La petite histoire de la ciboulette...

On rapporte souvent que la ciboulette aurait été introduite en Europe par Marco Polo à son retour de Chine, mais il y a sur ce point confusion avec la ciboule de chine (Allium tuberosum).

La ciboulette que nous connaissons en Occident est la version domestiquée de la ciboulette de Sibérie (Allium schoenoprasum var. sibiricum) dont la présence en Occident est millénaire, bien que l'on ne puisse pas la dater avec précision.

Jusqu'au XIXe siècle, elle n'était pas ou peu consommée pour des raisons gustatives, mais uniquement pour ses vertus médicinales présumées. On lui prêtait la vertu d'améliorer la digestion des malades et de leur redonner l'appétit. C'était d'ailleurs le petit surnom qu'on donnait alors à cette plante sauvage : appétit.

Depuis un peu plus d'un siècle, donc, elle a fait une entrée fracassante dans nos cuisines pour sa saveur subtile, évoquant l'oignon, mais tout en douceur !

Pour l'anecdote, les Roumains ont longtemps utilisé la ciboulette pour dire la bonne aventure. Dans les croyances populaires Tsiganes, une botte de ciboulette suspendue devant la porte de la maison éloignait les maladies et la malchance.

Qu'est-ce que le persil ?

Plante bisannuelle herbacée, le persil (Petroselinum crispum) fait partie de la famille des Apiacées et plus précisément du genre Petroselinum.

Principalement cultivé pour ses feuilles dont il est fait usage en cuisine partout sur la planète, le persil est très prisé en Europe centrale, ou on utilise également sa racine principale.

Le persil est une des fines herbes, au même titre que la ciboulette, le cerfeuil et l'estragon.

Le persil et la santé

Riche de multiples propriétés pour la santé, le persil est considéré depuis le Moyen-Âge comme une plante médicinale.

Ses deux principales propriétés sont d'une part d'être un excellent diurétique et dépuratif, et d'autre part de faciliter et régulariser le cycle menstruel. On parle sur ce point de propriétés emménagogues.

Le persil est une excellente source de vitamines mais également une bonne source de vitamine K, B9 et A.

C'est une bonne source en fer, dont l'absorption est facilitée par la vitamine C qu'il contient.

Enfin, le persil aurait des propriétés anticancéreuses intéressantes. Il contient énormément d'apigénine. Les propriétés de ce composé de la famille des flavones sont réputées anti-inflammatoires, et font actuellement l'objet d'études importantes pour en évaluer les bienfaits dans la prévention de certains cancers. Cependant, aucune conclusion formelle n'est encore publiée.

La petite histoire du persil...

Le terme persil est véritablement apparu au XIIe siècle sous la forme perresil. Issu du latin petroselium, lui-même tiré du grec petroselinon, qui signifie céleri de roche. On a en effet très longtemps cru que les deux plantes étaient de la même espèce, le persil étant une variété poussant plus naturellement sur les sols rocheux.

L’utilisation et la consommation du persil dateraient de plus de 5000 ans et son origine se situerait au Sud et à l'Est du bassin méditerranéen. Les premières traces de sa domestication connues sont en Sardaigne.

À cette époque lointaine, on le consomme autant pour ses propriétés gustatives que pour les nombreuses croyances et légendes qu'on lui attribue. Dans de nombreuses cultures, le persil est associé à la mort, et on lui prête la vertu de l'éloigner.

Pour l'anecdote, il fut un temps au Moyen-Âge où le persil plat était souvent confondu avec une plante redoutablement dangereuse : la petite ciguë. Cette dernière contient de la conine, un alcaloïde extrêmement toxique et potentiellement mortel. Afin d'éviter tout risque de confusion et donc d'empoisonnement, les autorités interdirent le repiquage du persil plat, et incitèrent à celui du persil frisé. C'est encore aujourd'hui la raison historique de la prédominance du persil frisé d'une manière générale !

La moutarde

La moutarde est un condiment préparé à base de graines d'une plante de la famille des Brassicaceae et fait partie de l'espèce des Sinapis Alba. On appelle aussi cette plante herbacée Sénevé, Sanve ou moutarde anglaise.

La moutarde se hisse à la 3e place des épices et condiments les plus utilisés au monde après le sel et le poivre.

Quels sont les bienfaits santé de la graine de moutarde ?

Les graines de moutarde sont réputées être de très bons antiseptiques. On les utilise à travers le monde en cataplasme contre les affections respiratoires. Elles auraient également des propriétés de répulsif et des vertus sur la digestion. Cependant les études scientifiques s'intéressent principalement à leur action antioxydante qui limiterait le développement du cancer.

La graine de moutarde et son pouvoir antioxydant

La graine de moutarde, comme toutes les autres plantes de la famille des crucifères, est riche en glucosinolates. C'est lorsque la graine est broyée que les glucosinolates entrent en contact avec le myrosinase, un enzyme, et se transforment en isothiocyanates. Selon des études, les isothiocyanates sont des molécules contribuant à limiter le développement du cancer.

La graine de moutarde a été classée 8e sur 1000 des aliments contenant le plus d'antioxydants pour 100 g consommés quotidiennement. Bien évidemment nous sommes loin de consommer 100 g par jour de grains de moutarde, elle apporte donc en réalité moins d'antioxydants que certains aliments plus faciles à consommer en grosse quantité. La préparation culinaire moutarde quant à elle contiendrait 10 fois moins d'antioxydants que la même quantité de graines. Toutefois, la moutarde préparée rejoint le groupe des 50 aliments les plus riches en antioxydants.

Les antioxydants de la graine de moutarde sont le bêtacarotène (provitamine A), la lutéine et la zéaxanthine qui font partie des caroténoïdes. Ils permettraient d'éviter le développement de cancer. De plus les graines de moutarde contiennent également du sélénium, un minéral qui permet aussi d'accroître l'action des antioxydants sur les effets néfastes des radicaux libres dans le corps. L'indice TAC de la graine de moutarde se situe à 1463 umol, ce qui en fait un aliment pouvant contribuer à l'apport en antioxydant.

Une ressource en minéraux et vitamines

La grande source en nutriments et en vitamines de la moutarde se trouve dans ses feuilles. Elles procurent des folates (vitamine B9), des vitamines B2, B6, A, C, E et K, du manganèse, du calcium, du magnésium, du fer, du cuivre.

La diversité dans les moutardes

La moutarde n'est pas protégée par une AOC (Appellation d'Origine Contrôlée) puisque celle-ci relève d'une recette et non d'un terroir. Ainsi on peut trouver de la moutarde de Dijon à Paris.

Pour se distinguer, les moutardiers ont donc dû faire appel à leur créativité et on compte aujourd'hui une multitude de recettes de moutarde. On pourrait citer la moutarde violette de Brive, la moutarde de Bénichon, la moutarde à la tomate, la moutarde provençale, la moutarde aux fines herbes, la moutarde au cassis, la moutarde au miel, la moutarde à l'ail, la moutarde aux câpres, la moutarde à la capucine, la moutarde à la Chartreuse, la moutarde au citron, la moutarde à l'estragon, la moutarde à la grecque, la moutarde à la romaine, la moutarde aux six graines, la moutarde aux truffes ? Vous en voulez encore ? Alors, à vous de jouer, associez, selon vos envies et vos plaisirs, les graines de moutardes à tout autre aromate et créez votre propre recette de moutarde maison !

Pour les amoureux des saveurs du sud, nous vous proposons également la moutarde provençale.

  • Origine : France
  • Ingrédients : Graines de MOUTARDE, eau, vinaigre, sel, sucre, conservateur : SULFITE d'acide de sodium E222, ciboulette 2.5%, persil 2.5%
  • Énergie pour 100 g : 854kJ soit 205kcal
  • Lipides pour 100 g : 14,06 g (dont acides gras saturés 1 g)
  • protéines pour 100 g : 9,2 g
  • Glucides pour 100 g : 9,3 g dont sucres 5,1 g
  • Sel pour 100 g : 5,5 g
  • Conditionnement : pot en verre de 100 g avec couvercle métallique
  • Conservation : à l'abri de l'air, de l'humidité et de la lumière. Conserver aux frais après ouverture.

Il y a 1 avis sur le produit

- 21/11/2021 à 08:50

...qui trovo ogni tipo di spezia e aroma, sempre freschissime e in confezione accurata...sono anni che acquisto qui dall'Ialia...Bravissimi...

Voir le seul avis sur le produit Moutarde aux fines herbes - 100 g

Les commentaires sont collectés par Les commentaires des produits sont collectés par Avis-Vérifiés

Origine
France.
Arôme
Une saveur piquante et végétale.
Préparation
En marinade, en condiment, en vinaigrette et mayonnaise.
Association
Avec les poissons, les viandes, les féculents et les légumes.
Type de cuisine
Cuisine française.


Haut de page

Encore plus d’actualités sur le monde des épices...
moutarde-aux-fines-herbes-herbacee-douce

Un ami peut-être intéressé par ce produit ?
Prévenez le en remplissant ce formulaire :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies qui garantissent son bon fonctionnement.