> > > Moutarde au miel et au thym - 100 g

Moutarde au miel et au thym - 100 g Moutarde au miel et au thym - 100 g

a bien été ajouté au panier !

nouveau

Moutarde au miel et au thym - 100 g

Le Comptoir Colonial

Une moutarde douce qui séduira les amateurs de sucré salé et qui relèvera avec subtilité un grand nombre de préparations. En savoir plus

4,00 €

1 avis

Loader +

En stock

  • Livraison en lettre suivie jusqu'à 400g

    Ce produit n'est pas compatible avec ce mode de livraison.

  • Livraison avec Mondial Relay en point relais

    Livraison prévue pour par Mondial Relay.

  • Livraison avec GLX Flex à domicile ou en point relais

    Livraison prévue pour par GLS Flex Delivery.

  • Livraison le lendemain avant 13H avec GLS Express

    Livraison en GLS Express prévue pour avant 13h.

Programme de Fidélité : Payer moins cher votre prochain achat ? Obtenir de meilleurs prix ? En achetant ce produit vous gagnerez points de fidélité qui se transformeront lors de votre prochaine commande en une réduction automatique de !

Un ami peut-être intéressé par ce produit ?
Prévenez le en remplissant ce formulaire :

Qu'est-ce que la moutarde au miel et au thym ?

Il s'agit d'une préparation associant la moutarde traditionnelle au miel et au thym qui va venir délicatement adoucir le piquant de la moutarde.

Le miel et son histoire

Le miel est une substance sucrée produite par les abeilles à l'aide du nectar de fleurs qu'elles butinent. Du fait de la longueur de leur langue, les abeilles ne peuvent récolter le nectar que sur certaines fleurs appelées mellifères. Les abeilles récupèrent ce liquide sucré et le stockent dans leur jabot, une sorte de poche où commence la transformation chimique du miel.

Les butineuses retournent ensuite à la ruche et transmettent leur récolte aux ouvrières. Par l'action de leur salive, le nectar va alors se transformer en un liquide sirupeux qui séchera ensuite dans les alvéoles. Pour cela, ce sont cette fois les abeilles ventileuses qui entrent en action. Elles peuvent en effet entretenir un courant d'air d'environ 20 minutes dans la ruche afin de provoquer l'évaporation de l'eau.

Pour la petite info, un scientifique Bernd Heinrich a mesuré le volume de travail effectué par les abeilles butineuses et a ainsi découvert que pour produire une livre de miel, les abeilles auront effectué 17 000 voyages. Cela représente 8 700 000 fleurs visitées et pas moins de 7 000 heures de travail.

Le miel depuis la nuit des temps

Le mot miel est apparu au Xe siècle il vient du latin "mel" mais l'histoire entre les abeilles et l'homme est beaucoup plus ancienne. En effet, des restes de cires d'abeille ont été découverts dans une grotte en Afrique du Sud il y a 40 000 ans.

Durant l'Antiquité, il fut utilisé en plus de sa consommation pour embellir la peau et soigner les blessures.

Il servit ensuite au Moyen-Âge à la fabrication du pain d'épice, d'abord en Chine puis en Europe.

Ensuite, durant la première et la Seconde Guerre mondiale, le miel fut utilisé pour aider à la cicatrisation des plaies des soldats.

Le miel et la symbolique

Le saviez-vous ? Le terme "lune de miel" remonterait au moins du XVIIIe siècle, il s'agirait alors d'une métaphore correspondant à la consommation de jeunes époux de boissons édulcorantes et ceci avant, pendant et après le mariage. On retrouve par exemple l'hydromel dans la culture Germanique, le sucre chez les Hindous et les Chinois mais aussi le miel dans l'ancienne Égypte.

Ces substances étaient alors censées apporter pour le couple des vertus aphrodisiaques, la fertilité et le bon augure.

Une autre hypothèse veut que les pharaons qui se mariaient devaient boire une boisson à base de miel, durant les 28 jours qui suivent leur mariage, afin d'obtenir joie et bonheur.

On a rattaché au miel la symbolique d'être la substance des dieux. Par exemple, les Égyptiens en embaumaient leurs morts tandis que les Sumériens et Babyloniens s'en servaient dans des rituels religieux.Pour les Hébreux, la terre promise était celle où coulaient le lait et le miel.

Le thym

Le thym est une plante aromatique du genre Thymus, de la famille des Lamiacées.

Aussi connu sous le nom serpolet, le thym commun (thymus vulgaris) que nous consommons est essentiellement cultivé en Provence, où on le nomme parfois farigoule.

Symbole de la cuisine provençale, le thym entre, avec le laurier, le persil, l'origan et le romarin, dans la composition du classique bouquet garni.

Il est connu depuis la nuit des temps, et sa trace remonte jusqu'à l'Égypte Ancienne, ou il entrait, avec de nombreuses autres plantes, dans le processus d'embaumement des morts.

Sa culture fut généralisée dans toute l'Europe par les Romains, et il est mentionné dans de nombreuses traditions folkloriques sur tout notre continent. Ainsi, au Moyen-Âge, on en porte sur soi d'une part pour son odeur, mais surtout pour attirer la bonne santé et repousser les maladies.

Les linguistes sont partagés quand à l'origine étymologique du mot thym. Certains pensent qu'il serait issu de Tham, en égyptien, qui désigne une plante permettant d'embaumer les morts, d'autres estimant que l'origine viendrait du grec Thy, qui signifie dégageant une odeur.

La petite histoire du thym...

L'usage et la domestication du thym remontent à plusieurs millénaires avant notre ère. Il semblerait que les plus anciennes traces de l'usage du thym par l'homme soient datées de 12 000 ans !

Mélangé aux onguents, il est utilisé par les Égyptiens il y a 5 000 ans dans le processus d'embaumement de leurs morts, essentiellement, et lui attribuait de nombreuses propriétés magiques comme celle de chasser les mauvais esprits. Cette croyance s'est d'ailleurs propagée jusqu'en Europe, au Moyen-Âge.

En Grèce Antique, le thym symbolise le courage, et on en brûle devant les autels des dieux. On le consomme aussi dans les plats, particulièrement dans les armées, pour donner de la vaillance aux soldats. Le thym est mentionné dans l'Iliade d'Homère. Hélène, enlevée par Pâris, pleure de tristesse, et à chaque larme qui touche le sol pousse un plant de thym.

C'est sous l'impulsion des Romains que la culture du thym se développera dans toute l'Europe, particulièrement dans le sud de la France, où leur présence était la plus marquée et le climat le plus propice. À cette époque, on brûle le thym pour purifier l'air des maisons et chasser le mauvais oeil mais son utilisation en cuisine reste confidentielle.

Ay Moyen-Âge, l'usage du thym en cuisine se développe et il fait partie des aromates les plus courants que l'on l'utilise en cuisine jusque dans les classes populaires. Il est courant chez les nobles et les bourgeois de porter du thym sur soit pour repousser les maladies et infections venant du petit peuple.

Pour la petite anecdote, le thym entre, avec de nombreuses autres plantes, dans la composition du classique bonbon suisse Ricola !

La moutarde

La moutarde est un condiment préparé à base de graines d'une plante de la famille des Brassicaceae et fait partie de l'espèce des Sinapis Alba. On appelle aussi cette plante herbacée Sénevé, Sanve ou moutarde anglaise.

La moutarde se hisse à la 3e place des épices et condiments les plus utilisés au monde après le sel et le poivre.

Quels sont les bienfaits santé de la graine de moutarde ?

Les graines de moutarde sont réputées être de très bons antiseptiques. On les utilise à travers le monde en cataplasme contre les affections respiratoires. Elles auraient également des propriétés de répulsif et des vertus sur la digestion. Cependant les études scientifiques s'intéressent principalement à leur action antioxydante qui limiterait le développement du cancer.

La graine de moutarde et son pouvoir antioxydant

La graine de moutarde, comme toutes les autres plantes de la famille des crucifères, est riche en glucosinolates. C'est lorsque la graine est broyée que les glucosinolates entrent en contact avec le myrosinase, un enzyme, et se transforment en isothiocyanates. Selon des études, les isothiocyanates sont des molécules contribuant à limiter le développement du cancer.

La graine de moutarde a été classée 8e sur 1000 des aliments contenant le plus d'antioxydants pour 100 g consommés quotidiennement. Bien évidemment nous sommes loin de consommer 100 g par jour de grains de moutarde, elle apporte donc en réalité moins d'antioxydants que certains aliments plus faciles à consommer en grosse quantité. La préparation culinaire moutarde quant à elle contiendrait 10 fois moins d'antioxydants que la même quantité de graines. Toutefois, la moutarde préparée rejoint le groupe des 50 aliments les plus riches en antioxydants.

Les antioxydants de la graine de moutarde sont le bêtacarotène (provitamine A), la lutéine et la zéaxanthine qui font partie des caroténoïdes. Ils permettraient d'éviter le développement de cancer. De plus les graines de moutarde contiennent également du sélénium, un minéral qui permet aussi d'accroître l'action des antioxydants sur les effets néfastes des radicaux libres dans le corps. L'indice TAC de la graine de moutarde se situe à 1463 umol, ce qui en fait un aliment pouvant contribuer à l'apport en antioxydant.

Une ressource en minéraux et vitamines

La grande source en nutriments et en vitamines de la moutarde se trouve dans ses feuilles. Elles procurent des folates (vitamine B9), des vitamines B2, B6, A, C, E et K, du manganèse, du calcium, du magnésium, du fer, du cuivre.

Comment consommer la moutarde au miel et au thym ?

Les amateurs de sucré salé l'apprécieront particulièrement car elle viendra relever un grand nombre de plats. Vous pourrez ainsi la déguster avec des viandes blanches (porc, poulet...) que vous pourrez consommer directement ou en confectionnant une marinade (avec un peu d'huile d'olive, du sel, du poivre et des herbes par exemple).

Vous pourrez bien sûr l'utiliser avec de viandes rouges, rôties, viandes grillées au barbecue ou à la plancha selon vos goûts. Mais aussi dans des vinaigrettes pour assaisonner une salade d'endives aux noix, pommes et roquefort si cela vous tente !

Vous pouvez également en mettre dans vos mayonnaises pour en relever subtilement son goût.

  • Origine : France
  • Ingrédients : graines de MOUTARDE, eau, vinaigre, miel (10%), sel, sucre, conservateur : SULFITE acide de sodium,thym (0,5%), arôme thym (0,5%)
  • Énergie pour 100 g : 843kJ soit 202kcal
  • Lipides pour 100 g : 12,1 g (dont acides gras saturés 0,9 g)
  • Glucides pour 100 g : 13,7 g (dont sucres 12,8 g)
  • Protéines pour 100 g : 7,6 g
  • Sel pour 100 g : 4,4 g
  • Conditionnement : pot en verre de 100 g avec couvercle métallique
  • Conservation : à l’abri de l'air, de l'humidité et de la lumière, et au réfrigérateur après ouverture

Il y a 1 avis sur le produit

- 29/11/2021 à 18:42

Excellent

Voir le seul avis sur le produit Moutarde au miel et au thym - 100 g

Les commentaires sont collectés par Les commentaires des produits sont collectés par Avis-Vérifiés

Origine
France.
Arôme
Des notes salées sucrées.
Préparation
À consommer telle quelle, en sauce ou marinade.
Cuisson
Ne supporte pas les hautes température, privilégier l'ajout au moment du service ou en à feu doux
Association
Canard, gibier, viandes rouges, viandes blanches, vinaigrettes, mayonnaises.
Type de cuisine
Toutes les cuisines du monde


Haut de page

Encore plus d’actualités sur le monde des épices...
moutarde-au-miel-et-au-thym-doux-herbace

Un ami peut-être intéressé par ce produit ?
Prévenez le en remplissant ce formulaire :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies qui garantissent son bon fonctionnement.