> > > La fête du piment d'Espelette

La fête du piment d'Espelette

Publié par Amélie dans Actualités des épices le 06/10/2017 à 18:06

La fête incontournable des amoureux du Pays Basque et du piment d'Espelette !

fete-du-piment-d-espelette-28-29-2017

La fierté du savoir-faire et du terroir basque

À Espelette, ce n'est pas pour le folklore, qu'au mois de septembre, les maisons, à l'architecture et aux couleurs typiques du Pays Basque, se parent de cordes de piments, tels des chapelets ou, comme le décrit Pierre Loti dans son romanRamuntcho des guirlandes de piments rouges. Non il s'agit bien là d'un savoir-faire qui a fait la réputation de ce petit village que l'on connaît dans le monde entier pour son piment de la variété gorria. Après deux mois de séchage sur les façades, le piment est sec et peut être réduit en poudre.

Ce n'est bien évidemment pas seulement ce mode de séchage qui fait l'originalité du piment mais également son terroir. Espelette est enclavée dans une vallée protégée par une barrière de montagnes d'un côté et la mer de l'autre. Les nuages poussés par la mer s'arrêtent à Espelette et lui offrent un microclimat très bénéfique à la culture de ce petit piment, le capsicum annuum.

C'est pour cela que depuis le 1er juin 2000 le piment d'Espelette est protégé par une Appellation d'Origine Contrôlée (AOC, protection française) et depuis 2008 par une Appellation d'Origine Protégée (AOP, protection de l'Union Européenne). Une véritable fierté pour tous les producteurs ezpeletars qui ont commencé sa culture depuis son importation au XVIe siècle par Juan Sebastian Elcano, un navigateur de la région basque espagnole.

L'histoire de la fête du piment à Espelette

C'est en 1967 qu'à lieu la première fête du piment à Espelette organisée par le Syndicat d'Initiative du village et sous l'influence de Michel Darraïdou et de son frère André Darraïdou, qui sera plus tard maire d'Espelette. Cette fête a pour but de faire connaître et dynamiser le village.

Devant le succès inattendu de cette première édition, la Confrérie du jambon de Bayonne propose dès l'année suivante de parrainer la Confrérie du Piment d'Espelette. Celle-ci voit donc le jour en 1968 et c'est Michel Darraïdou qui est intronisé premier grand maître. La Confrérie du Piment d'Espelette organisera alors chaque année cette fête typiquement basque qui deviendra vite incontournable !

Petit à petit la renommée de ce piment cultivé en petite quantité va grandir. Des grands chefs cuisiniers tels qu’Alain Dutournier ou Michel Guérard, vont s'y intéresser et le valoriser. Les médias se tournent de plus en plus vers cette fête du piment et participent à sa popularité grandissante. Ainsi, la fête se déroulera sur deux jours au lieu d'un seul et le nombre de producteurs présents passera d'une dizaine à plusieurs centaines.
De plus en plus relayée par les médias, les offices du tourisme et les guides touristiques, c'est réellement fin des années 90 que la fête prend de l'ampleur. En 1999 on compte alors plus de 30 000 visiteurs sur le week-end ! Et comble de la notoriété, en 2000, avec l'attribution de l'AOC, la fête du piment d'Espelette accueille le ministre de l'agriculture Jean Glavany, en personne. La petite fête de village n'a plus rien à voir avec ses débuts !

Chaque année donc, cette fête se déroule le quatrième week-end d'octobre. Cette année, en 2017, elle aura donc lieu les 28 et 29 octobre. C'est l'occasion pour les 170 producteurs de la région ainsi que les transformateurs, chocolatiers, artisans et bien d'autres, de présenter leur travail, de partager leur amour de l'ezpeletako biperra et leurs conseils à plus de 30 000 visiteurs venus de toute la France voire de plus loin pour cette fête traditionnelle gastronomique.

Le déroulement de ce week-end de fête basque

Durant tout le week-end les visiteurs peuvent se promener parmi les stands des producteurs de piment d'Espelette AOC/AOP bien sûr mais aussi d'autres produits du terroir basque et de la région comme le gâteau basque, le foie gras, la confiture de cerise et Ossau-Iraty, le miel, le chutney de piment, le jambon, les produits de la mer transformés, le cidre basque, le fromage basque… Bref, que de bonnes choses qui mettent l'eau à la bouche !
On découvre aussi des objets artisanaux traditionnels qui font le plaisir des touristes. On se régale aux stands gastronomiques et lors du dîner donné sous le marché couvert.

Les animations du samedi

Le samedi, dans toutes les rues d'Espelette, on peut assister à différents concerts et spectacles aux couleurs basques comme la tamborrada et autres danses et chants du Pays Basque.

Cette année, rendez-vous à 15h30 au fronton pour le concert du groupe de danses basques Ezpela

Côté musique, à 17h, le choeur d’hommes Ezpeletan Kantuz donnera un concert à la salle du patronage et à 20h30 un autre concert de choeur d'hommes se tiendra au sein de l'église.

Les animations du dimanche

Le dimanche, c'est la bénédiction des piments. Elle se déroule en l'Église Saint Étienne lors de la messe solennelle. La chorale d’Espelette chantera son célèbre Biper Besta pour accompagner la procession d'enfants vêtus de rouge et blanc, coiffés de bérets ou de coiffures fleuries et portant des corbeilles remplies de piments.

Près de 50 autres confréries sont conviées, parmi elles, les Jabotiers de Saint-Sever ou encore l'Operne de Biarritz. Les confréries défilent jusqu'au Château des Barons d'Espelette où a lieu le rituel d'intronisation et la remise du Prix Piment.

À partir de 12h30, les visiteurs se rendent dans les bars du bourg pour un apéritif concert convivial. Ils s'installent ensuite dans l'un des restaurants pour y déguster un repas gastronomique mettant à l'honneur des plats au piment d'Espelette.

La journée continue avec le festival de bandas, un concert place du jeu de paume, un défilé avec les makilari et enfin une partie de pelote à mains nues au fronton.

La fête du piment d'Espelette est donc une petite fête de village qui a gagné en notoriété et offre à présent un week-end gastronomique et divertissant qui donne envie d'y retourner chaque année ! 

0 commentaire

Poster votre commentaire



Haut de page

Encore plus d’actualités sur le monde des épices...