> > > Le rooibos obtient son AOP et rejoint ainsi le champagne français !

Le rooibos obtient son AOP et rejoint ainsi le champagne français !

Publié par Audrey dans Actualités des épices le 30/09/2021 à 12:39

Le rooibos, cette célèbre boisson rouge originaire du sud de l’Afrique a obtenu le 28 mai 2021 l’Appellation d’Origine Protégée de l’Union européenne. 

rooibos-appellation-d-dorigine-controllee-mesepices

Le rooibos, un produit unique cher à l’Afrique du Sud est le premier produit africain à obtenir cette reconnaissance.

Le rooibos est un arbuste endémique d’Afrique du Sud. En afrikaans, rooibos signifie « buisson rougeâtre », mais vous le trouverez aussi sous le nom de thé rouge chinois, de thé de montagne car il ne pousse qu’à environ 500 m d’altitude ou bien encore thé Bushmen, nom du peuple autochtone d'Afrique australe. Son nom scientifique est Aspalathus linearis.

Il ne pousse que dans le maquis des montagnes Cederberg. D’autres pays ainsi que d’autres régions d’Afrique du Sud ont fait des tentatives de culture qui ont toutes échoué.
En effet, ce buisson de la famille des genêts est très délicat et ne semble se plaire que dans cette région où le sol et le climat sont adaptés. Il en est de même par exemple pour l’arganier qui ne pousse qu’au Maroc. Le Cederberg semble donc être une région assez unique à cet égard.

Une AOP, c’est quoi au juste ?

Les AOP ou Appellations d’origine Protégée concernent les produits agricoles, les denrées alimentaires et les vins. C’est un signe de qualité qui garantit le lien avec le produit et l’endroit d’où il vient. Chaque étape de production ainsi que la récolte de la matière première doit s’effectuer dans une région spécifique.

Ainsi, avec cette AOP, tout produit étiqueté rooibos ne peut venir que d’Afrique du Sud.

Il aura fallu pas moins de dix ans pour que cette reconnaissance leur soit attribuée et que l’appellation Rooibos revienne dans le domaine public suite au dépôt de marque controversé d’une entreprise américaine en 1994. L’AOP permet à présent de protéger les 15 000 tonnes de rooibos produites chaque année en Afrique du Sud. Le consommateur pourra également s’assurer que son rooibos ne sera pas un sous-produit en provenance d’Australie ou du Chili.

L’Afrique du Sud espère ainsi étendre et valoriser le commerce du rooibos. Toutefois, elle ne compte pas s’arrêter là et souhaite faire une demande auprès de l’organisation mondiale du commerce afin de faire valoir la qualité du rooibos auprès d’autres pays que ceux de l’Europe.

0 commentaire

Poster votre commentaire



Haut de page

Encore plus d’actualités sur le monde des épices...