Lapacho orange citron

Sur un mélange d'orange et de citron, ce lapacho révèle sa fraîcheur vivifiante. Pour une tisane plaisir ou une cure de renforcement en décoction, profitez de ces nombreuses vertus médicinales louées par les Incas. En savoir plus

2,90 €

6 avis

Loader +

En stock

  • Livraison en lettre suivie jusqu'à 500g

    Livraison prévue pour par Lettre Suivie.

  • Livraison avec So Colissimo en boîte aux lettres ou en point relais

    Livraison prévue pour par Colissimo.

  • Livraison le lendemain avant 13H avec Chronopost 13H

    Livraison en Chronopost prévue pour avant 13h.
    Tarif en fonction du poids, à partir de 12,90 € *.

En sachet refermable : un paquet de qualité alimentaire, opaque et refermable hermétiquement par zip, pour une conservation optimale des arômes dans la durée, préparé spécialement pour vous le jour de l'expédition de votre commande.

Programme de Fidélité : Payer moins cher votre prochain achat ? En achetant ce produit vous gagnerez points de fidélité qui se transformeront lors de votre prochaine commande en une réduction automatique de !

Un ami peut-être intéressé par ce produit ?
Prévenez le en remplissant ce formulaire :

Le lapacho ou pau d'arco c'est quoi ?

Le Lapacho que l'on prononce lapatcho est un arbre au nom botanique de Tabebuia avellanedae ou Tabebuia impetiginosa. Cet arbre fait partie de la famille des Bignoniaceae et très répandu en Amérique du Sud notamment dans la forêt amazonienne au Brésil.

Lors de sa floraison de mai à août, le lapacho, qui peut atteindre 35 m de hauteur, se pare de nombreuses fleurs roses tubulaires, un peu comme des cloches, et orne les paysages sud américains de son allure sublime. Cet arbre peut vivre jusqu'à sept cents ans. Et au-delà de sa splendeur, son écorce nous réserve un secret d'une grande valeur pour notre santé que les Incas avaient percé bien avant nous ! Ses qualités lui valent de nombreux noms éloquents tels que arbre de vie, arbre sacré des Incas ou encore écorce divine. On l'appelle aussi Pau d'Arco, Ipe Roxo, Ébénier de Guyane, Ébène verte, Lébène.

Le parfum du Lapacho orange citron

Les arômes d'orange et de citron viennent soutenir la fraîcheur déjà présente du lapacho nature. Les notes légèrement amères de l'orange contrastent avec les notes toniques du citron pour laisser en milieu de bouche une douceur stimulante. La touche discrètement épicée du lapacho réveille son côté boisé et offre une sensation apaisante en fin de bouche. En décoction vous pourrez ajouter une cuillère de miel pour le plaisir des papilles et le réconfort bénéfique de l'ensemble de votre corps.

Le pau d'arco ne contient pas de caféine, il peut donc se boire à tout moment de la journée.

Comment pousse le lapacho et comment est-il récolté et transformé ?

L'arbre sacré des Incas se développe en Amérique du Sud à l'état sauvage. Il n'est pas très exigeant quant au sol et au climat s'il pousse sur les terres tropicales ou subtropicales. Le pau d'arco est l'emblème du Paraguay et est également très répandu au Brésil, en Argentine, au Pérou, en Bolivie et au Chili. Il se plaît tout autant en plaine que sur les hauts plateaux et en montagne jusqu'à 4 000 m d'altitude.

Pour la boisson c'est l'aubier ou aubour qui nous intéresse. Celui-ci se situe juste sous le cambium de l'arbre, sous l'écorce. Cette partie claire du bois est la plus jeune et la plus tendre. Son nom Pau d'Arco, qui en portugais signifie bois d'arc, provient de son emploi pour la fabrication des arcs et des flèches des civilisations pré-hispaniques. Sa grande souplesse et sa résistance lui accordaient les qualités d'un matériau destiné à cet usage. La sève pure circule dans l'aubier pour acheminer sels minéraux et nutriments, absorbés par les racines, vers les feuilles et permettre la photosynthèse. L'aubier est donc une partie très riche de l'arbre qui renferme protéines, oligo-éléments et nutriments.

Parfois, dans un souci d'économie de temps le cambium, couche supérieure juste avant l'aubier, est récolté à la place de ce dernier. Bien évidemment cela n'est pas toujours stipulé et ce lapacho proposé au client n'en est pas un puisque le cambium est bien moins riche en nutriments que l'aubier. Le lapacho que nous vous présentons est bien extrait de l'aubier du Pau d'Arco vous assurant ainsi les propriétés nutritionnelles, hygiéniques et gustatives qui en font sa réputation.

Le moment de la journée ainsi que l'orientation au soleil du tronc est évalué avant la récolte. De même une hauteur précise n'est jamais dépassée au risque de proposer un lapacho de moins bonne qualité. Dans un souci de respect de l'arbre et de sa croissance on procède à la récolte par fragment. C'est-à-dire qu'on ne prélève l'écorce que sur une partie de l'arbre à laquelle on ne touchera plus pendant plusieurs mois voire années. Cette volonté de culture raisonnable n'est cependant pas toujours respectée et il faut espérer que les lapachos ne subiront pas le sort de tant d'autres espèces que l'on exploite intensément.

Comment préparer une tasse de lapacho ou une décoction ?

Une infusion de lapacho

Pour un moment plaisir ou détente, vous pouvez infuser 2 g de lapacho votre tasse. Versez ensuite 30 cl d'une eau entre 95 °C et 100 °C et laissez infuser 8 à 10 minutes.

Une décoction de lapacho

Pour bénéficier de tous les bienfaits du pau d'arco, il est préférable de le consommer en décoction. Vous pouvez boire juste une tasse de cette décoction de temps à autre ou bien tous les jours en cure de 3 semaines maximum à raison de 1 à 3 tasses par jour. Une cure vous permettra de renforcer vos défenses immunitaires avant l'hiver ou en période de grande fatigue et de détoxifier votre organisme.

Pour préparer la décoction de lapacho il suffit de faire bouillir de l'eau dans laquelle on place 12 à 15 g de lapacho (environ 5 cuillères à soupe). Lorsque l'eau arrive à ébullition on baisse le feu pour laisser frémir pendant une quinzaine de minutes. La décoction préparée devra être consommée dans la journée. Elle se boit aussi bien chaude que froide. Pour éviter de vous lasser, nous vous conseillons de prévoir plusieurs types de lapacho, comme le lapacho nature ou le lapacho vanille. Vous pourrez également y ajouter des plantes, du thé Pu Erh ou maté et pourquoi pas une cuillère de miel.

Les bienfaits santé du Pau d'Arco

Les peuples précolombiens l'utilisaient pour ses nombreuses vertus. Aujourd'hui le lapacho est couramment consommé en Amérique du Sud et notamment au Brésil. En Europe, à l'image du rooibos, il commence à se faire une place de choix dans les tisanes bien-être et healthy chez tous les inconditionnels des detox water et autre boisson détox. Chargé d'oligo-éléments, de sels minéraux, de principes actifs et de nutriments, le lapacho est un atout santé à la saveur surprenante.

Antibactérien et antidouleur

Ce sont souvent les molécules isolées du lapacho qui sont sujettes à études car elles intéressent les laboratoires pharmaceutiques. Il existe donc peu d'études portant sur les propriétés globales du pau d'arco.

Toutefois, des scientifiques ont pu démontrer que le lapacho bénéficiait de vertus anti-infectieuses, antidouleur et anti-inflammatoires. C'est notamment l'action d'un composé purifié, la bêta lactone, présent dans le lapacho, qui limiterait l'hyperprolifération des cellules de la peau dans les cas de psoriasis. Ses propriétés antifongiques, antibactériennes et antiparasitaires ont également été observées par des chercheurs.

Énergisant et détoxifiant

Stress, repas pris sur le pouce, rythme de vie éreintant? Autant de raisons pour justifier d'un état de fatigue, de problèmes digestifs et de tout ce qui s'ensuit. Nos fluides corporels, comme le sang ou la lymphe, sont intoxiqués et notre corps n'arrivent plus à reprendre son souffle. C'est dans ces moments-là qu'une tasse de lapacho apporte autant de plaisir et de réconfort que de renfort à notre organisme.

Réputé excellent stimulant du système immunitaire grâce aux coumarines qu'il contient, le lapacho intensifie la fluidité du sang favorisant ainsi la bonne circulation des nutriments vers nos cellules et une élimination efficace des toxines. Son action anticoagulante est semblable à celle du Ginko biloba, du Ginseng ou de l'ail. Comme tous les diurétiques, l'Ipe Roxo favorise le nettoyage de l'organisme.

Contenant une part non négligeable de fer assimilable, le pau d'arco peut être un apport supplémentaire en cas d'anémie et d'état de fatigue.

Comme le thé vert, le lapacho est pourvu d'antioxydants qui aident à combattre le vieillissement des cellules engendré par les radicaux libres.

Alors pour rebooster votre corps, renforcer ses défenses naturelles et le débarrasser de ses toxines, pensez à une cure de lapacho. Une à trois tasses de décoction par jour pendant 3 semaines suffisent.

Le lapachol, une solution contre le cancer ?

Dans les années soixante, au Brésil, le docteur Orlando dei Santi et le botaniste Walter Accorsi soignaient avec le lapacho différents malades dont des cancéreux. Ils ont observé certains cas de guérisons de cancer quasi miraculeuses. D'après eux ce serait l'augmentation de la quantité de globules rouges et la réduction des douleurs qui auraient permis de vaincre la maladie.

Suite à leur rapport, le National Cancer Institute des États-Unis a commencé des recherches en isolant les ingrédients actifs du pau d'arco et principalement le lapachol. Toutefois leurs recherches se sont conclues par un abandon de cette piste à cause des problèmes de toxicité que le lapachol présentait lorsqu'il était consommé seul.

Aujourd'hui, les chercheurs poursuivent leur étude du lapacho et ses 16 quinones dont la vitamine K, la quinine, le lapachol et le xyloïdine. Une piste est étudiée autour de l'alpha et du bêta-lapachone sans résultat pour le moment.

Le lapacho pendant la grossesse

Comme le principe de précaution est particulièrement appliqué lors de la grossesse, le lapacho est souvent déconseillé aux femmes enceintes. Bien qu'on n'ait jamais recensé de cas dangereux lors de la consommation de lapacho pendant la grossesse d'une femme, une étude réalisée sur des rates enceintes dont les foetus étaient décédés suite à la prise de lapacho, a sûrement joué sur la mise en place de cette précaution. Nous vous recommandons donc de rapprocher de votre médecin traitant pour obtenir un avis médical sur ce sujet. Sachez qu'il existe des alternatives au thé et au lapacho comme les tisanes avec notamment la tisane spéciale Future et Jeune Maman et le rooibos.

Quels autres remèdes pour la santé ?

Avec ses nombreux oligo-éléments et minéraux comme le magnésium, le calcium, le zinc, le phosphore, le chrome, le manganèse, le sodium, le potassium, le lapacho fait partie intégrante de la pharmacopée amazonienne. Bien que ses bienfaits pour la santé manquent d'études cliniques, le lapacho s'est forgé une réputation intéressante en phytothérapie dans laquelle on l'utilise pour :

  • remédier aux carences dans les maladies comme le diabète, l'ulcère, les rhumatismes et l'arthrite ;
  • soigner les infections gastro-intestinales, respiratoires et cutanées (mycoses, candidose notamment) ;
  • apaiser les maladies de peau comme l'eczéma ou le psoriasis ;
  • diminuer l'inflammation ;
  • éviter les cystites, les vaginites (au Brésil les femmes imbibent des tampons vaginaux d'une décoction froide de lapacho pour soigner la vaginite) ;
  • détendre le corps en général.

Si aucun effet indésirable n'a encore été rapporté, il est conseillé aux femmes enceintes et aux personnes souffrant d'hémophilie ou suivant un traitement médicamenteux pour fluidifier le sang, de demander un avis médical auprès de leur médecin traitant avant d'entamer une cure de lapacho.

L'histoire du Lapacho

L'histoire du lapacho commence chez les Incas et tout particulièrement avec les guérisseurs nomades appelés Kallawayas qui signifie en quechua celui qui porte des plantes sur le dos. Ces voyageurs guérisseurs vivant dans les Andes boliviennes avaient découvert que l'arbre de vie était immunisé contre les infections de champignons contrairement aux autres arbres. Ils ont donc commencé à l'employer, non plus seulement pour fabriquer leurs arcs et flèches, mais également pour soigner toutes sortes de maux. Le lapacho est devenu le remède aux douleurs variées, aux infections en tout genre, aux problèmes de transit et aux fièvres. Il servait aussi d'antidote aux morsures de serpent et d'insectes. Le lapacho était d'ailleurs surnommé par les Incas Tajibo qui veut dire celui qui tue les maux. Chez les Créoles la coutume voulait qu'on fasse un sirop contre la toux et le rhume avec les fleurs de pau d'arco.

C'est durant l'Exposition Universelle de Paris en 1900 que les guérisseurs Kallawayas ont présenté le Lapacho au monde occidental. Ils ont également fait connaître leur manière de soigner en même temps le corps et l'esprit. En 2008, l'UNESCO les reconnaît comme patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

  • Conditionnement : paquet opaque et refermable, de qualité alimentaire
  • Quantité : 40 g, 100 g ou 250 g

Il y a 6 avis sur le produit

- 02/10/2017 à 18:14

excellent, je ne peux plus m'en passer !

- 01/10/2017 à 18:54

mariage orange citron délicieux

- 31/08/2017 à 21:32

un peu déçue du goût

- 31/08/2017 à 21:32

un peu déçue du goût

- 29/08/2017 à 01:31

toujours fidèle, je recommande à tous les gourmands et curieux, un délice de fraîcheur parfumée juste ce qu'il faut.

Voir les 6 avis sur le produit Lapacho orange citron

Les commentaires sont collectés par Les commentaires des produits sont collectés par Avis-Vérifiés

Origine
Brésil
Arôme
Notes agrumes, rafraîchissantes, légèrement épicées et boisées
Dosage
2g ou 2 cuillères à café rases pour une tasse de 30cl
Température d'infusion
Une eau entre 95°C et 100°C
Temps d'infusion
8 à 10min. à adapter selon vos goûts
Moment de la journée
Toute la journée

Haut de page

Encore plus d’actualités sur le monde des épices...

Un ami peut-être intéressé par ce produit ?
Prévenez le en remplissant ce formulaire :