> > > Le maté, la nouvelle boisson à la mode

Le maté, la nouvelle boisson à la mode

Publié par Aurélie dans Tendances le 27/09/2018 à 16:50

Cette boisson, tant appréciée par le footballeur Français Antoine Griezmann, est scientifiquement reconnue pour ses vertus tonifiantes.

yerba-mate-traditionnel

Qu’est-ce que le maté ?

Communément appelé maté en espagnol et chimarrao en portugais, cette boisson traditionnelle d’Amérique du Sud, est issue de la culture des Amérindiens guaranis, il est préparé en infusant des feuilles de yerba maté, une plante ressemblant au houx.

Cultivé uniquement au Paraguay, en Argentine ou au Brésil, il appartient à la famille des aquifoliacées. Couramment utilisée dans les asthénies (fatigue physique), les feuilles de yerba maté sont inscrites à la pharmacopée française, l’ouvrage officiel regroupant médicaments et mélanges de plantes pour tisanes, en tant que préparation officinale.

Comment bien le préparer ?

Avant toute chose, trois accessoires sont indispensables à la préparation du maté : une calebasse ou tasse à maté, une bombilla et un thermos. La calebasse est une courge coupée et séchée qui va servir de récipient. La tasse à maté, fabriquée le plus souvent en bois, est idéale pour une consommation personnelle à l'européenne. La bombilla est une paille métallique réalisée en acier inoxydable, mais parfois dans un métal moins résistant, munie d’un filtre à son extrémité. Et bien sûr le thermos va servir à maintenir l’eau au chaud. La méthode relève de l’art, il ne suffit pas simplement d’infuser des feuilles de yerba maté dans de l’eau chaude, son élaboration est un rituel.

Le maté se consomme, traditionnellement, avec des amis ou de la famille. Une première personne est choisie à la préparation du maté, ce qui consiste à remplir la calebasse au 3/4 avec les feuilles de Yerba maté. Une deuxième personne prend le relais, elle sera nommée le cebador, sa mission sera de préparer le maté en accomplissant plusieurs actions :

  1. Retourner la calebasse sur la paume de la main afin d’éliminer les poussières ;
  2. incliner la calebasse pour former une pente avec les feuilles ;
  3. verser de l’eau froide dans la partie penchée de la calebasse ;
  4. insérer la bombilla dans la calebasse ;
  5. verser l’eau chaude (elle doit être entre 70 et 80 °C max) dans la partie inclinée.

La préparation du maté doit être à la bonne température afin de remonter correctement dans la bombilla.

Les amateurs de maté se mettent en cercle, savourent en passant la boisson à leurs voisins de droite. Ce rituel consiste à faire circuler la calebasse dans le sens inverse des aiguilles d’une montre afin que le temps passe moins vite.

Il y a des règles à respecter quand on boit du maté :

  1. Ne jamais dire merci, cela signifie que vous avez terminé de boire ;
  2. ne jamais s’arrêter de boire du maté et continuer de faire tourner la calebasse à son voisin ;
  3. ne jamais touiller le maté avec la bombilla.

Le cérémonial de dégustation du maté, peut durer des heures et des heures.

Sa consommation

Le maté est surtout consommé en Amérique du Sud, bien qu’aujourd’hui cette boisson se développe massivement en Europe. Il est très courant de voir en Argentine, des personnes boire du maté en pleine rue. Les Argentins ont très souvent sur eux un sac à dos avec le kit du parfait amateur de maté ; la calebasse, la bombilla, sans oublier le thermos avec l’eau chaude. Le maté contient de la caféine mais un peu moins que le café et plus que le thé. Il se boit autant chaud que froid. Chaud, il se déguste dans une calebasse et froid il se boit dans une sorte de corne, appelée la Guampa. Le maté froid se nomme le tereré, son goût est plus amer et plus fort. Celui-ci est très apprécié lorsqu’il fait chaud, car il provoque un effet rafraîchissant.

tasses-a-mate-en-bois-naturel-palo-santo-avec-bombilla-inox

Quels sont ses bienfaits sur la santé ?

Il paraît que le peuple Guarani buvait du maté pour éliminer la fatigue et amener la bonne humeur. Le maté est aussi un très bon antioxydant, il aide à lutter contre le vieillissement des cellules. Également un brûle graisse, il permet de réguler l’appétit. Stimulant, il aide à combattre la fatigue physique, musculaire et mentale, tout en améliorant la vigilance et l’attention. La consommation de maté permet aussi de soulager les maux de tête et les douleurs rhumatismes. Boire du maté, éliminerait les toxines.

Le maté bénéficie d'un très fort engouement dans notre pays depuis qu’un certain joueur de foot de l’équipe de France a avoué que sa boisson miracle d’avant match était le maté. Aujourd’hui, tout le monde veut en boire. Maintenant vous savez, que consommer du maté est très bon pour la santé.

Notre sélection de maté: Yerba maté traditionnel, maté anis, Yerba maté torréfiéYerba maté moringa et infusion maté tonus.

Comment reconnaître un bon maté ?

À la vue

Sa couleur doit être claire aux teintes vertes avec des touches jaunâtres. Les feuilles doivent avoir une apparence propre et uniforme autant dans leur couleur que dans leur forme. Les tiges doivent être les plus entières possible.

Au toucher

La poudre doit se détacher facilement de la paume de la main et doit être bien verte.

Au nez

On doit sentir une odeur fraîche et caractérisée d'herbe sèche légèrement grillée. Selon son origine, son arôme sera plus ou moins complexe mais toujours avec des notes rondes, signes d'une bonne maturité.

En bouche

Toutes les caractéristiques organoleptiques précédentes doivent se retrouver à la dégustation, enrichies de nouvelles nuances. Le niveau d'amertume est également gage de bonne qualité. Les arômes doivent évoluer en milieu et fin de bouche, passant du profond presque sauvage au velouté, doux et rond. La longueur en bouche dépend aussi de la méthode et de la qualité de fabrication.

Cependant, ces indicateurs de qualité sont souvent très complexes à détecter si l'on ne connaît pas les méthodes de dégustation technique. Chaque fabricant travaille le profil aromatique et gustatif de son yerba mate avec une origine, un processus d'élaboration et une composition précise et spécifique. Certains préfèrent mettre plus ou moins de tiges au mélange de feuilles selon l'arôme qu'ils souhaitent développer.

0 commentaire

Poster votre commentaire



Haut de page

Encore plus d’actualités sur le monde des épices...