> > > Vanille Bourbon de Madagascar - gousses +17cm NF
Vanille Bourbon de Madagascar - gousses +17cm NF Vanille Bourbon de Madagascar - gousses +17cm NF

a bien été ajouté au panier !

nouveau

Vanille Bourbon de Madagascar - gousses +17cm NF

Moins esthétiques que les gousses de vanille NNF mais tout aussi parfumées et aromatiques, les gousses NF (noires fendues) bénéficient d'une maturation plus poussée et sont plébiscitées par les connaisseurs pour leur excellent rapport qualité/prix ! En savoir plus

17,90 €

2 avis

Choix des options

Quantité

Loader +

En stock

  • Livraison en lettre suivie jusqu'à 500g

    Ce produit n'est pas compatible avec ce mode de livraison.

  • Livraison avec So Colissimo en boîte aux lettres ou en point relais

    Livraison prévue pour par Colissimo.

  • Livraison le lendemain avant 13H avec Chronopost 13H

    Livraison en Chronopost prévue pour avant 13h.
    Tarif en fonction du poids, à partir de 12,90 € *.

Programme de Fidélité : Payer moins cher votre prochain achat ? En achetant ce produit vous gagnerez points de fidélité qui se transformeront lors de votre prochaine commande en une réduction automatique de !

Un ami peut-être intéressé par ce produit ?
Prévenez le en remplissant ce formulaire :

Qu'est-ce que la vanille Bourbon ?

La vanille est le fruit de certaines orchidées lianescentes du genre Vanilla, particulièrement de l'espèce Vanilla planifolia.

La production de vanille est complexe, longue, et les plans nécessitent une attention quotidienne ayant un fort impact sur la qualité de l'épice produite.

C'est la raison pour laquelle, au poids, la vanille est une des denrées culinaires les plus chères au monde.

Aromatiquement riches, les fruits obtenus, puis séchés portent le nom de gousse bien qu'il s'agisse, sur le plan botanique, de capsules.

Le terme vanille Bourbon, souvent compris comme un grade de qualité ou une espèce spécifique, n'est que l'indicateur de la provenance géographique. Les vanilles Bourbon sont originaires du Sud-Ouest de l'océan indien, le plus souvent de Madagascar, de l'île de la Réunion ou des Comores. Ainsi, la vanille de Tahiti, pourtant de la même espèce Vanilla planifolia, ne peut pas prétendre à cette appellation.

Il est surprenant de savoir que le fruit sur sa liane est parfaitement inodore. Ce n'est qu'après être cueilli ou tombé naturellement, finissant de mûrir au soleil, qu'il développe ses incroyables notes aromatiques. On parle alors de préparation directe. Aujourd'hui, le processus de préparation, dit indirect, consiste à tuer le fruit à l'aide d'un choc violent, s'en suivant d'une série d'opérations de tri et de séchage durant près d'un an, qui permet d'aboutir à la gousse commercialisable.

Notre vanille est classée selon les normes Malgaches dans la catégorie Noire Fendue (NF) et dispose d'un taux de vanilline d'au moins 1,8%. Elle est issue de la récolte 2016/2017. Les gousses sont longues et mesurent entre 16 et 18cm. Si son aspect visuel la rend moins prestigieuse que la gousse Noire Non Fendue (NNF) de qualité Gourmet, sa puissance aromatique n'en est pas moindre ! En effet, à l'image d'un fruit mûr, gorgé de saveur, qui s'ouvre, la gousse de vanille, dont la maturation est plus poussée, éclate et se fend par le bas. Les fins connaisseurs sauront apprécier ses qualités gustatives !

Comment bien choisir sa vanille ?

Les vanilles sont classées par qualité selon les normes en vigueur à Madagascar, qui tendent à être utilisées dans tous les pays producteurs.

D'une manière générale, on peut identifier une vanille de qualité selon quatre critères :

  • sa taille : plus elle est longue et épaisse, plus elle contient de grains et donc de goût. Elle n'en sera que meilleure et disposera également d'un rapport qualité/prix plus intéressant qu'une gousse de 12cm, plus courte et moins forte en goût, vous pourrez ainsi n'en utiliser que la moitié ;
  • son aspect : une vanille de qualité sera luisante et grasse au toucher ;
  • sa souplesse : elle doit être souple. Une vanille de qualité doit pouvoir être enroulée autour du pouce ;
  • sa couleur : plus elle est foncée, plus sa concentration en vanilline est importante.

Méfiez-vous des pseudos bons plans. La vanille est un produit de luxe et la qualité est de fait synonyme de prix élevé !

Voici un récapitulatif de vanilles par ordre de qualité dans l'ordre décroissant.

Noire non fendue (NNF)

Il s'agit de la vanille haut de gamme, dite vanille de bouche, mesurant au minimum 14 cm. Elle présente un taux d'humidité plus élevé. C'est la plus humide, la plus grasse et la plus souple. Elle doit pouvoir s'enrouler autour du pouce sans s'étirer et est facile à fendre. Elle présente un taux de vanilline d'au moins 2% et ne doit pas être fendue.

Brune

Une vanille de grande qualité, d'au moins 14 cm, présentant un taux d'humidité plus faible que la noire et une couleur tirant vers le brun. Elle doit avoir un taux de vanilline d'au minimum 1,8% et doit être non fendue. Elle est parfois vendue pour de la noire par des vendeurs peu scrupuleux.

Rouge

Une vanille de qualité moyenne, moins humide que la brune et de couleur rougeâtre. Elle doit également mesurer au minimum 14 cm et son taux de vanilline est d'au minimum 1,5%. Elles peuvent être fendues ou non fendues. C'est un très bon rapport qualité prix.

Fendue

Il s'agit de gousses de vanilles qui se sont fendues à même la liane lorsque arrivées à maturité, qui, non fendues, auraient été classées noires ou brunes. Elles peuvent avoir perdu un peu graines lors de l'affinage, mais restent de bonne qualité. Elles doivent avoir un taux de vanilline d'au minimum 1,5%.

Les gousses NF, noires fendues, doivent avoir un taux de vanilline de 2%, tout comme les NNF.

Courte

Un mélange de vanilles de qualités diverses, qui peuvent être noires, brunes ou rouges, mais mesurent moins de 14 cm. Du fait de leur petite taille, elles comptent moins de graines et sont plus difficiles à fendre.

Comment conserver la vanille ?

La vanille connaît deux ennemis : la lumière et l'humidité ! Aussi, prenez soin de toujours la conserver dans un récipient étanche, dans un placard, à l'abri de la lumière. L'idéal étant un récipient en verre ou en aluminium avec couvercle.

Si vous en possédez un certain nombre, regroupez-les en botte. Elles conserveront ainsi plus longtemps leur humidité et leur souplesse.

Contrairement à une bêtise que l'on peut lire çà et là, ne mettez pas vos gousses au réfrigérateur, vous les dégraderiez rapidement !

Si vous observez sur des gousses une sorte de givre sur des gousses anciennes, ne vous méprenez pas : il ne s'agira probablement pas de moisissures, mais de cristaux de vanilline. On parle alors de vanille givrée. C'est un signe notable de la qualité du processus de récolte et de préparation par le producteur et d'une forte concentration en vanilline.

Comment utiliser de la vanille en cuisine ?

La vanille s'utilise dans toutes les cuisines mais on la retrouve en très grande majorité dans les préparations sucrées.

On la coupe dans le sens de la longueur afin d'en extraire les graines que vous incorporerez à vos recettes. Dans le lait, mettez les graines et les gousses, que vous prendrez soin de retirer car elles ne se consomment pas. Laissez infuser lentement sans porter à ébullition.

Si vos gousses sont longues, vous pouvez n'en utiliser qu'une moitié, dans la mesure où l'autre partie sera utilisée prochainement.

La vanille sublimera tous vos desserts, crèmes, yaourts, gâteaux...

On l'associe souvent avec bonheur au chocolat, à la fève de cacao ou la fève tonka en pâtisserie.

En cuisine salée, il est possible d'utiliser la vanille également, bien que les accords soient plus difficiles à trouver. L'association lait de coco et vanille fonctionne à ce titre très bien, donc vous pourrez expérimenter son usage dans l'univers de la cuisine créole, dans des recettes du type poulet sauce coco et vanille.

Enfin, c'est un ingrédient de choix pour les boissons, cocktails frais ou encore rhums arrangés !

La vanille et la santé

La vanille dispose, en plus du plaisir qu'elle apporte gustativement, de nombreuses propriétés pour la santé.

Certaines relèvent de la médecine traditionnelle, d'autres du mythe, quand beaucoup sont admises par la médecine moderne.

C'est tout d'abord un excellent stimulant du système nerveux. Elle permet de lutter contre la fatigue et aide à l'effort musculaire. Elle est utilisée à ce titre dans des huiles essentielles, en lotions pour des massages ou sous la forme de bâtons d'encens.

Elle possède des propriétés relaxantes, de manière analogue au chocolat, aide à calmer le stress. On la conseille donc lors de périodes de petite déprime ou de manière plus générale, pour lutter contre le stress.

Elle facilite la digestion et possède des qualités apéritives : elle ouvre l'appétit !

Comme beaucoup d'épices, elle est très riche en antioxydants, et est à ce titre utilisée massivement par l'industrie cosmétique, le plus souvent dans des crèmes de soin anti-âge.

Beaucoup prétendent qu'elle aurait des effets contre l'insomnie bien que cela n'ait jamais été démontré.

Enfin, comme c'est le cas avec beaucoup de produits rares et précieux, on lui a longtemps prêté des propriétés aphrodisiaques... Il semble néanmoins qu'on soit là dans le domaine de la légende urbaine !

La petite histoire de la vanille...

Contrairement à la légende populaire, Christophe Colomb n'a jamais importé la vanille en Europe ! Non, Christophe Colomb et Alexandre le Grand n'ont pas importé 80% des épices dans nos contrées, bien que cela fasse de jolies histoires à raconter, nous en convenons :-)

L'utilisation de la vanille remonte jusqu'aux Aztèques, qui l'utilisaient pour préparer une bouillie à base de cacao, dont elle adoucissait l'amertume. Cette boisson épaisse, destinée aux nobles s'appelait xcoatl.

Les Espagnols furent les premiers Européens à découvrir la vanille au début du XVIe siècle, probablement lors de leur arrivée à Tenichtitlan, aujourd'hui connue sous le nom de Mexico. Hernán Cortés y aurait rencontré Moctezuma II, empereur aztèque, féru de vanille si l'on en croit les écrits de Sahagún, responsable de la première mention écrite à la vanille dans le Codex de Florence, avec l'aide de médecins Aztèques, en 1552.

Au XVIIe siècle la vanille arrive en Europe, poussée par le commerce international. Le Mexique a alors le monopole de sa commercialisation, jusqu'à la fin du XVIIIe siècle. Très populaire et appréciée à la cour de France, la vanille est alors introduite sur l'île Bourbon par Louis XIV, mais les tentatives de la cultiver échouent.

Ce n'est qu'en 1841 qu'un jeune esclave adolescent du nom d'Edmond Albius met au point le procédé de pollinisation, encore utilisé aujourd'hui, qui permettra véritablement de développer la culture de la liane. Pour l'anecdote, du fait de sa situation d'esclave, de son âge et de sa couleur, la paternité de l'invention lui aura longtemps été contestée, et il n'en tira aucun bénéfice, même lorsque devenu libre suite à l'abolition de l'esclavage en 1848. Il mourut misérable !

C'est en 1848, donc, que furent produites les premières vanilles de Bourbon. La production ne cessant d'augmenter, l'île devint rapidement l'un des premiers producteurs mondiaux, exportant l'essentiel vers l'Europe, toujours plus friande de la fabuleuse épice.

Au début des années 1880, la vanille est introduite par les Réunionnais à Madagascar, sur l'île de Nosy Bé. Le climat local, particulièrement favorable, permet d'atteindre rapidement des volumes de production importants, tout en assurant une très grande qualité du produit. En 1930, la production Malgache est ainsi 10 fois supérieure à celle de l'île de Bourbon, renommée entre temps île la Réunion en 1793.

À ce jour, Madagascar produit toujours 60% de la vanille dans le monde, malgré la concurrence féroce d'autres pays tropicaux d'Asie.

Il y a 2 avis sur le produit

- 04/11/2017 à 18:38

Les gousses sont grandes, grosses, pleines et le parfum & l'arôme qu'elles dégagent sont "à tomber par terre" !
Je ne peux que recommander ce produit.

- 15/10/2017 à 10:48

nickel

Voir les 2 avis sur le produit Vanille Bourbon de Madagascar - gousses +17cm NF

Les commentaires sont collectés par Les commentaires des produits sont collectés par Avis-Vérifiés

Origine
Madagascar
Arôme
Un arôme doux et suave aux notes de cacao, de figues, de miel et de pruneaux
Préparation
A utiliser entière, coupée ou en prélevant les graines de la gousse
Cuisson
Infuser pour libérer le maximum de saveurs
Association
Pâtes à gâteaux, fruits, chocolat. On le retrouve aussi pour des viandes fines ou encore des boissons
Type de cuisine
Cuisine sucrée, cuisine des îles, thés, cocktails

Haut de page

Encore plus d’actualités sur le monde des épices...

Un ami peut-être intéressé par ce produit ?
Prévenez le en remplissant ce formulaire :