> > > Vanille de Papouasie-Nouvelle-Guinée - gousses 17-18 cm - qualité Gourmet

Vanille de Papouasie-Nouvelle-Guinée - gousses 17-18 cm - qualité Gourmet Vanille de Papouasie-Nouvelle-Guinée - gousses 17-18 cm - qualité Gourmet

a bien été ajouté au panier !

Nous vous proposons aussi...
Nom Complet de votre Produit Marque du Produit Poids : 50 g Préparé le 01/01/2018 par Amélie pour Prénom Nom. DDM : 12/2022 REF : B2A-S
Personnalisation de l'étiquette

Habituellement, vos sachets vous sont adressés de manière nominative, avec vos noms et prénoms.

Si vous souhaitez offrir un ou plusieurs produits à un ami, nous vous proposons de personnaliser vous-même l'étiquette du sachet en choisissant de nommer le destinataire de celui-ci.

Pour ce faire, rien de plus simple ! Saisissez simplement dans le champ ci-dessous et observez le résultat en temps réel sur l'étiquette témoin à gauche.

Si cela vous convient, vous pourrez alors valider la personnalisation avant d'ajouter le produit au panier.

Vanille de Papouasie-Nouvelle-Guinée - gousses 17-18 cm - qualité Gourmet

La vanille de Nouvelle-Guinée, cousine de la vanille de Tahiti, a rapidement gagné ses lettres de noblesse en proposant un équilibre aromatique exceptionnel et des notes aromatiques subtiles ! En savoir plus

14,95 €

1 avis

Choix des options

Quantité
Personnaliser l'étiquette
Etiquette personnalisée (modifier)

Loader +

En stock

  • Livraison en lettre suivie jusqu'à 400g

    Ce produit n'est pas compatible avec ce mode de livraison.

  • Livraison avec So Colissimo en boîte aux lettres ou en point relais

    Livraison prévue pour par Colissimo.

  • Livraison le lendemain avant 13H avec Chronopost 13H

    Livraison en Chronopost prévue pour avant 13h.
    Tarif en fonction du poids, à partir de 12,90 € *.

Programme de Fidélité : Payer moins cher votre prochain achat ? Obtenir de meilleurs prix ? En achetant ce produit vous gagnerez points de fidélité qui se transformeront lors de votre prochaine commande en une réduction automatique de !

Un ami peut-être intéressé par ce produit ?
Prévenez le en remplissant ce formulaire :

Qu'est-ce que la vanille de Nouvelle-Guinée ?

Proche cousine de la vanille de Tahiti, la vanille de Nouvelle-Guinée est le fruit d'une orchidée lianescente du genre Vanilla, et plus précisément de l'espèce Vanilla tahitensis.

Elle présente des caractéristiques organoleptiques très proches de toutes les vanilles de cette espèce, présente un taux de vanilline relativement faible, mais a contrario, possède de nombreuses molécules aromatiques que l'on ne trouve pas dans la vanille planifolia, comme la vanille Bourbon de Madagascar.

De nombreux amateurs de vanille considèrent que la vanille de type tahitensis est plus riche, plus intéressante et plus savoureuse que sa grande soeur planifolia, qui est la vanille originelle, importée partout dans le monde depuis le Mexique.

Longtemps considérée comme un croisement entre les espèces Vanilla planifolia, et Vanilla Pompona, elle serait en réalité un croisement entre Vanilla planifolia et une sous-espèce de Vanilla odorata.

Elle offre des caractéristiques uniques, qui la distinguent de la classique vanille Bourbon :

  • ses gousses sont beaucoup plus larges ;
  • elle présente un taux de vanilline beaucoup plus faible ;
  • elle offre des notes plus complexes, liées à la présence de molécules anisées.

À la différence de la vanille Bourbon, elle ne s'ouvre pas à maturité, et peut donc être cueillie plus tard, lorsque la gousse est pleinement mature, lorsque son arôme est au paroxysme de sa concentration. Le fruit n'est donc pas cueilli puis tué pour mûrir, mais est laissé sur sa liane ou il brunira naturellement.

Si elle est de la même espèce que la vanille de Tahiti, la vanille de Nouvelle-Guinée présente des caractéristiques intéressantes qui font sa particularité.

Visuellement, ses gousses sont moins épaisses et plus noires que celles de Tahiti, se rapprochant visuellement de la vanille Bourbon. Son taux de vanilline est plus élevé que celui de la vanille de Tahiti, et à ce titre, elle peut ainsi givrer. Ce taux de vanilline lui procure une saveur et une odeur évoquant la vanille Bourbon, mais tout en possédant les notes spécifiques de la vanille de Tahiti.

Nous sommes donc en présence d'une vanille superbe qui se rapproche des deux antagonistes tahitensis de Tahiti et Planifolia de Madagascar, dont nous sommes littéralement tombés amoureux !

La culture de la vanille en Nouvelle-Guinée sous cette appellation est relativement récente et remonte au milieu des années 1990. Elle était avant cela connue sous le nom de vanille des îles, du fait de son manque de notoriété par rapport à sa cousine de Madagascar.

Quelle est l'empreinte aromatique de la vanille de Nouvelle-Guinée ?

Vanilla tahitensis est immédiatement reconnaissable à son odeur. Son taux de vanille, à la différence de celle que l'on peut trouver en Polynésie Francaise, peut varier de 1 à 1,5 %. Se rapprochant ainsi des taux de vanilline que l'on peut trouver dans la vanille de Madagascar, elle possède une empreinte aromatique singulière et peut, le cas échéant, givrer, pour les gousses de la plus grande qualité.

Comme toutes les tahitensis, elle possède près de 200 composés aromatiques, contre seulement 40 à 50 pour la vanilla planifolia et ses cultivars !

Parmi ces composés qui lui sont spécifiques, on trouvera de l'alcool anisique, de l'acide anisique et de l'acétate d'anisyle. On y trouve également de l'acide parahydroxybenzoïque en très forte proportion. Derrière ce nom barbare se trouve le secret de sa forte odeur évoquant immanquablement le pruneau mûr.

Cette vanille, méconnue du marché jusqu'à il y a peu, a depuis quelque temps gagné ses lettres de noblesse, grâce en partie à la qualité de sa production, d'une régularité exemplaire, ainsi qu'à sa saveur à la croisée des chemins entre les deux vanilles les plus typées que sont la tahitensis de Tahiti et la planifolia de Madagascar.

Comment bien choisir sa vanille de Nouvelle-Guinée ?

À la différence de la vanille Bourbon, dont la qualité de production est parfois irrégulière pour satisfaire à une demande du marché toujours en croissante, bien choisir sa vanille de Nouvelle-Guinée est relativement facile. La production est d'une qualité globale très homogène, et particulièrement constante d'une année à l'autre, du fait d'un climat très régulier sur l'île.

Contrairement à la vanille Bourbon, qui fait l'objet d'une codification très précise, il n'existe pas de normes en vigueur pour classer les gousses de vanille des autres espèces, mais les critères généraux permettant de déterminer si une gousse est de qualité restent les mêmes :

  • sa taille : plus elle est épaisse, plus elle contient de grains. Elle n'en sera que meilleure ;
  • son aspect : une vanille de qualité sera luisante et grasse au toucher ;
  • sa souplesse : elle doit être souple. Une vanille de qualité doit pouvoir être enroulée autour du pouce.

Comment utiliser de la vanille de Nouvelle-Guinée en cuisine ?

Comme toutes les vanilles, celle de Papouasie-Nouvelle-Guinée s'utilise dans toutes les cuisines mais on la retrouve en très grande majorité dans les préparations sucrées.

Sa souplesse et sa chair épaisse invitent à la manipuler avec précaution. On la coupe dans le sens de la longueur afin d'en extraire les graines en remontant le long de la gousse avec le plat du pouce. N'utilisez jamais un couteau pour extraire la chair et les graines de vanilles (aussi appelé caviar), vous arracheriez de la peau qui donnera un goût plus amer à vos préparations.

Dans le lait, mettez les graines, la chair et les gousses, que vous prendrez soin de retirer car elles ne se consomment pas. Du fait des composés volatils et alcoolisés que l'on ne trouve pas dans la vanille Bourbon, il faudra laisser infuser ces gousses à des températures n'excédant pas 70 °C, idéalement 60, afin de préserver l'ensemble de ses notes aromatiques. Laissez infuser lentement pour en extraire toute la subtilité !

La vanille de Nouvelle-Guinée sera une super alternative à la vanille Bourbon dans tous vos desserts, crèmes, yaourts, gâteaux, sauces... Son usage est strictement identique à celui de n'importe quelle vanille, la subtilité aromatique permettant des notes nouvelles, délicates et savoureuses.

En pâtisserie, vous pourrez l'associer aisément au cacao ou à la fève tonka, mais aussi, par exemple dans le cas des crèmes brûlées, au safran. Il sera évidemment possible de l'employer en cuisine sucrée salée, dite cuisine des îles, mais aussi dans toute la cuisine indonésienne, voisine de celle de Papouasie.

En cuisine salée, elle fera le bonheur des amateurs de produits de la mer, couplée aux graines de fenouil, par exemple, mais aussi aux faux poivres citronnés tels que la baie Ma Khaen ou le poivre de Sichuan vert. Les accords sont néanmoins parfois plus difficiles à trouver, et l'utilisation judicieuse de la vanille dans la cuisine salée demande des compétences notables en cuisine !

Tout comme la vanille Bourbon, ce sera un ingrédient de choix pour préparer boissons, cocktails frais ou encore rhums arrangés, bien évidemment !

La vanille de Papouasie-Nouvelle-Guinée et la santé

La vanille dispose, en plus du plaisir qu'elle apporte gustativement, de nombreuses propriétés pour la santé.

Certaines relèvent de la médecine traditionnelle, d'autres du mythe, quand beaucoup sont admises par la médecine moderne.

C'est tout d'abord un excellent stimulant du système nerveux. Elle permet de lutter contre la fatigue et aide à l'effort musculaire. Elle est utilisée à ce titre dans des huiles essentielles, en lotions pour des massages ou sous la forme de bâtons d'encens.

Elle possède des propriétés relaxantes, de manière analogue au chocolat, aide à calmer le stress. On la conseille donc lors de périodes de petite déprime ou de manière plus générale, pour lutter contre le stress.

Elle facilite la digestion et possède des qualités apéritives : elle ouvre l'appétit !

Comme beaucoup d'épices, elle est très riche en antioxydants, et est à ce titre utilisée massivement par l'industrie cosmétique, le plus souvent dans des crèmes de soin anti-âge.

Beaucoup prétendent qu'elle aurait des effets contre l'insomnie bien que cela n'ait jamais été démontré.

Enfin, comme c'est le cas avec beaucoup de produits rares et précieux, on lui a longtemps prêté des propriétés aphrodisiaques... Il semble néanmoins qu'on soit là dans le domaine de la légende urbaine !

La petite histoire de la vanille... Et zoom sur la papouasie !

Contrairement à la légende populaire, Christophe Colomb n'a pas importé la vanille en Europe, pas plus que le Cacao, d'ailleurs ! Ça fait une jolie histoire, mais la réalité est un peu différente...

L'utilisation de la vanille remonte jusqu'aux Aztèques, qui l'utilisaient pour préparer une bouillie à base de cacao, dont elle adoucissait l'amertume. Cette boisson épaisse, destinée aux nobles s'appelait xcoatl.

Les Espagnols furent les premiers Européens à découvrir la vanille au début du XVIe siècle, probablement lors de leur arrivée à Tenichtitlan, aujourd'hui connue sous le nom de Mexico. Hernán Cortés y aurait rencontré Moctezuma II, empereur aztèque, féru de vanille si l'on en croit les écrits de Sahagún, responsable de la première mention écrite à la vanille dans le Codex de Florence, avec l'aide de médecins Aztèques, en 1552.

Au XVIIe siècle la vanille arrive en Europe, poussée par le commerce international. Le Mexique a alors le monopole de sa commercialisation, jusqu'à la fin du XVIIIe siècle. Très populaire et appréciée à la cour de France, la vanille est alors introduite sur l'île Bourbon par Louis XIV, mais les tentatives de la cultiver échouent.

Ce n'est qu'en 1841 qu'un jeune esclave adolescent du nom d'Edmond Albius met au point le procédé de pollinisation, encore utilisé aujourd'hui, qui permettra véritablement de développer la culture de la liane. Pour l'anecdote, du fait de sa situation d'esclave, de son âge et de sa couleur, la paternité de l'invention lui aura longtemps été contestée, et il n'en tira aucun bénéfice, même lorsque devenu libre suite à l'abolition de l'esclavage en 1848. Il mourut misérable !

La même année que furent produites les premières vanilles de Bourbon, en 1848, l'Amiral Hamelin importa à Tahiti des plants de Vanilla Aromatica, une sous-espèce de Vanilla Pompona, et deux ans plus tard, il fut imité par l'Amiral Bonnard qui importât des plants de Vanilla Fragrans, aujourd'hui connue sous le nom de planifolia.

Les deux espèces furent habillement croisées pour obtenir vanilla tahitensis, une espèce hybridée, aujourd'hui internationalement connu sous le patronyme vanille de Tahiti.

Cette espèce est aujourd'hui produite dans deux régions distinctes du monde, la Polynésie française, et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. À l’origine, seule vanilla planofilia était produite en Nouvelle-Guinée, mais les années quatre-vingt ont vu l'importation de cette seconde espèce, qui a permis, du fait de la grande rareté de la production tahitienne, d'attirer l'attention et de permettre à la production de Nouvelle-Guinée d'acquérir ses lettres de noblesse, quand elle se confondait avant avec la production indonésienne sous le nom de vanille des îles.

La production des deux espèces cumulées se chiffre aujourd'hui pour la Papouasie à environ 80 tonnes par an, et est en constante augmentation, du fait du succès grandissant qu'elle rencontre, à juste titre.

  • Nom botanique : Vanilla tahitensis
  • Origine : Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Conservation : à l'abri de l'air, de l'humidité et de la lumière

Il y a 1 avis sur le produit

- 06/05/2019 à 15:47

Elles sont parfaites et bien fraîches

Voir le seul avis sur le produit Vanille de Papouasie-Nouvelle-Guinée - gousses 17-18 cm - qualité Gourmet

Les commentaires sont collectés par Les commentaires des produits sont collectés par Avis-Vérifiés

Origine
Nouvelle-Guinée
Arôme
Un arôme délicat et chaud, sucré aux notes de pain d'épices et fruitées aux senteurs de pruneaux et d'anis.
Préparation
A utiliser entier ou en prélevant les graines de la gousse.
Cuisson
Infusé pour libérer le maximum de saveurs.
Association
Pâtes à gâteaux, fruits, chocolat, crème, lait, fruits à coque mais aussi certaines viandes blanches et poissons.
Type de cuisine
Cuisine sucrée, cuisine des îles, thés, cocktails.

Haut de page

Encore plus d’actualités sur le monde des épices...
gousses-vanille-tahitensis-nouvelle-guinee-17-18-cm

Un ami peut-être intéressé par ce produit ?
Prévenez le en remplissant ce formulaire :