> > > Noix du Brésil nature

Noix du Brésil nature Noix du Brésil nature

a bien été ajouté au panier !

Nous vous proposons aussi...
Nom Complet de votre Produit Marque du Produit Poids : 50 g Préparé le 01/01/2018 par Amélie pour Prénom Nom. DDM : 12/2022 REF : B2A-S
Personnalisation de l'étiquette

Habituellement, vos sachets vous sont adressés de manière nominative, avec vos noms et prénoms.

Si vous souhaitez offrir un ou plusieurs produits à un ami, nous vous proposons de personnaliser vous-même l'étiquette du sachet en choisissant de nommer le destinataire de celui-ci.

Pour ce faire, rien de plus simple ! Saisissez simplement dans le champ ci-dessous et observez le résultat en temps réel sur l'étiquette témoin à gauche.

Si cela vous convient, vous pourrez alors valider la personnalisation avant d'ajouter le produit au panier.

Noix du Brésil nature

Avec sa texture croquante la noix d'Amazonie séduit autant par son goût que par ses qualités nutritionnelles. En savoir plus

6,50 €

4 avis

Personnaliser l'étiquette
Etiquette personnalisée (modifier)

Loader +

En stock

  • Livraison en lettre suivie jusqu'à 400g

    Ce produit n'est pas compatible avec ce mode de livraison.

  • Livraison avec So Colissimo en boîte aux lettres ou en point relais

    Livraison prévue pour par Colissimo.

  • Livraison le lendemain avant 13H avec Chronopost 13H

    Livraison en Chronopost prévue pour avant 13h.
    Tarif en fonction du poids, à partir de 12,90 € *.

En sachet refermable : un paquet de qualité alimentaire, opaque et refermable hermétiquement par zip, pour une conservation optimale des arômes dans la durée, préparé spécialement pour vous le jour de l'expédition de votre commande.

Programme de Fidélité : Payer moins cher votre prochain achat ? Obtenir de meilleurs prix ? En achetant ce produit vous gagnerez points de fidélité qui se transformeront lors de votre prochaine commande en une réduction automatique de !

Un ami peut-être intéressé par ce produit ?
Prévenez le en remplissant ce formulaire :

Qu'est-ce que la noix du Brésil ?

Connue aussi sous les noms de noix d'Amazonie ou châtaigne du Brésil, cette graine est issue du fruit donné par le noyer du Brésil. Cet arbre, le Bertholletia excelsa de la famille des Lecythidacées pousse au sud du fleuve Amazone, au coeur de la forêt Amazonienne. L'Amazonie est le berceau de nombreuses plantes et fruits, entre autres le cacao, la coca, les piments, la patate douce, le lapacho, l’açaï ou encore les ananas et le manioc.

Son nom est soumis à controverse car, aujourd'hui, plusieurs pays sont producteurs de noix du Brésil, dont notamment la Bolivie et le Pérou, et revendiquent l'appellation de noix d'Amazonie ou châtaigne d'Amazonie. Après tout, l'arbre, poussant en pleine Amazonie, se retrouve dans plusieurs pays en même temps

Comment pousse la noix du Brésil ?

Le noyer du Brésil

Le castanheira (noyer d’Amazonie en Portugais) est un arbre majestueux, un des plus grands arbres de la forêt amazonienne puisqu'il peut atteindre plus de 50 mètres de hauteur, dépassant largement la canopée. Il se développe sur les terres fermes (terra firme) de la forêt vierge tropicale qui borde le sud du fleuve Amazone où il trouve des conditions parfaites pour son développement : sols profonds, bien drainés, non inondables, températures autour des 24-27 °C et des pluies réduites entre 2 à 7 mois par an.

En haut de son immense tronc se dresse sa couronne ronde aux longues feuilles ovales. Ses fleurs, de couleur ivoire à jaune pâle, donnent des fruits ressemblant à de grosses coques marron de la taille d'une noix de coco ou d'un melon et au bois particulièrement dur et épais. À l'intérieur de ces coques, appelées oursin on trouve en moyenne une vingtaine de graines dont la coquille enveloppe la noix entourée de son épicarpe brun.

Pluricentenaire voire millénaire, l'arbre vit entre 500 et plus de 1 000 ans pour certains. Il prend donc son temps et ne donne ses premiers fruits qu'à partir de sa 12e année avec une production maximale au bout de 16 ans.

Le nectar des fleurs étant peu accessible, la pollinisation est assez rude et seules quelques abeilles amazoniennes parviennent à ouvrir la fleur et à voler suffisamment loin pour favoriser la pollinisation croisée. De même la dissémination des noix n'est effectuée quasiment que par trois rongeurs, les agoutis, les añuje ou et les cutía capables, grâce à la dureté de leurs dents, de ronger la coque extrêmement solide, et par un écureuil. Ils provisionnent leur nourriture en enfouissant les noix dans le sol. Celles-ci finissent par germer et créer un nouvel arbre à condition que le soleil réussisse à percer la canopée épaisse de la forêt.

La récolte et la transformation

La noix d'Amazonie est donc un Produit Forestier Non Ligneux puisqu'il pousse à l'état sauvage et n'est issue que de sa cueillette en milieu naturel. Vers le mois de novembre, les fruits arrivent à maturité mais la récolte ne peut commencer qu'à partir du moment où les fruits tombent à terre de décembre à juin selon les régions. Immédiatement les bogues sont ouvertes à la machette. Bien que souvent toute la famille soit réunie pour le ramassage des noix, en raison de l'éloignement des zones d'habitation, ce travail fastidieux nécessitant de la force est plutôt réalisé par les hommes. On estime la production d'un arbre mature entre 200 et 400 fruits.

Une fois l'oursin ouvert, les noix sont transportées jusqu'à l'usine de transformation pour y être séchées et écossées. Le séchage fait baisser le taux d'humidité de 40 % à 5 %. Il est parfois commencé directement en forêt selon la distance entre les noyeraies et les centres de transformation.

Les noix commencent par être brassées en continu dans les galpon pendant une vingtaine d'heures afin de faire baisser encore leur taux d'humidité. Elles sont ensuite placées dans des cylindres qui continuent de les remuer pendant encore une journée pour être enfin séchées à la vapeur dans un chaudron. Cette dernière étape a pour but d'amener le taux d'humidité sous les 5 % et de faciliter l'écossage. Elles sont ensuite écossées et triées.

Les propriétés organoleptiques de la noix d'Amazonie

Une fine peau brune recouvre partiellement la noix de couleur ivoire. Les noix sont plus grosses que ses cousines les amandes ou les noix de Pécan et d'une forme ovale bombée. Sa texture ferme et craquante est certainement ce qui séduit le plus dans la noix d'Amazonie. Son goût se rapproche de celui de la noisette en plus huileux et en moins puissant. On perçoit également une note inimitable qui lui appartient.

Comment cuisiner avec la noix du Brésil ?

Dans les douceurs sucrées

Son goût et sa texture font d'elle une noix particulièrement agréable à déguster telle quelle. Ainsi en cas de petite faim passagère vous prendrez en collation 2 à 3 noix qui vous caleront jusqu'au repas prochain.

Vous pourrez également en intégrer à la préparation de votre muesli ou votre granola en compagnie de noix, d'amande, graines de courge, abricots secs et de sirop d'érable.

Comme toutes les noix, elle est excellente avec le chocolat noir et le chocolat blanc. Ajoutez donc quelques éclats de noix d'Amazonie à vos brownies en remplacement des noix de Pécan. Elle pourra également être réduite en poudre en remplacement de la poudre d'amande dans vos pâtisseries.

Elle mettra la touche finale en décoration de vos tartes aux fruits ou offrira un délice encore plus exquis à une tarte au caramel.

La châtaigne du Brésil apportera du croquant à votre salade de fruits, à un cake à base de fruits secs et de gingembre ou dans un pain d’épice revisité. Elle remplacera les noix du Périgord ou les amandes dans les croquants ou la tarte aux noix.

Une solution très facile à réaliser pour faire manger des fruits aux enfants consiste à mixer dans un blender des fruits à coque comme les noix de cajou, les noix du Brésil ou les amandes avec des fruits frais. Les proportions doivent être environ 3 quarts de fruits à coque pour 1 quart de fruit frais. Une fois le tout mixé vous réaliser des boules ou aplatissez la pâte obtenue pour découper des cubes que vous placez ensuite au congélateur. Vous les sortirez du congélateur 10 minutes avant la dégustation.

Enfin, vous pourrez prendre exemple sur la célèbre marque Ben & Jerry's qui créa en 1989 sa crème glacée Rainforest Crunch mariant la noix de cajou à la noix du Brésil.

Dans les plats salés

Comme la noix est nature vous pourrez tout à fait l'incorporer à votre cuisine salée. De la même manière que dans les cakes sucrés, elle donnera un côté craquant à votre cake salé de courgette et feta par exemple.

Réduisez en éclats vos noix amazoniennes pour le topping de vos tartines ou toasts d'avocat, ou de crème de radis.

Pour faire rôtir des légumes au four saupoudrez un mélange de noix du Brésil cassées, de graines de sésame, coriandre, cumin et tournesol et de paprika. Un peu à la manière d'un mélange d'épices Dukkah, ce mélange apportera une saveur orientale et réchauffante à vos légumes d'automne et d'hiver. Émiettez-la tout simplement sur une purée de céleri.

En mixant les noix du Brésil vous pourrez obtenir un beurre de noix qui vous servira dans nombre de recettes salées et sucrées. Vous le parfumerez d'aromates ou d'épices afin d'en faire des toasts pour l'apéritif.

Elle se marie bien avec le veau

La conservation de la châtaigne du Brésil

La noix du Brésil étant est très sensible au rancissement, il est important de bien la conserver dans un endroit frais, à l'abri de l'humidité, de l'air et de la lumière. Afin de préserver leurs valeurs nutritionnelles et leur goût, le sachet contenant vos noix d'Amazonie est prévu pour les protéger de l'air, de la lumière et de l'humidité grâce à son opacité et son système de fermeture par zip. Vous pourrez ainsi la conserver dans son sachet originel ou la transvaser dans un pot hermétique et opaque. L'idéal est de la ranger dans un cellier et de conserver une température autour de 14-15 °C ou au réfrigérateur en les laissant bien dans leur sachet hermétique.

Les bienfaits de la noix d'Amazonie

Une noix pèse entre 1,5 g et 3,5 g. Elles sont extrêmement nutritives. On y trouve 60 à 70 % de lipides dont 70 % d’acides gras mono-insaturés. Elle bénéficie d'une hauteur de 15 à 20 % de protéines pures qui lui ont valu le nom de viande végétale. Elle renferme également tous les acides aminés essentiels et des minéraux comme le magnésium et le zinc mais surtout le sélénium.

Le sélénium est essentiel au bon fonctionnement de l'organisme. Son pouvoir antioxydant est favorisé par la présence de vitamine E dans la noix. Ainsi, à eux deux, ils protègent les cellules de l'oxydation des radicaux libres et préviennent d'un vieillissement précoce, des maladies cardiovasculaires, de la cataracte et de certains cancers. Le corps humain ne nécessite qu'une très petite quantité de sélénium mais cet oligo-élément lui est indispensable. Les aliments n'en contiennent que des traces et la noix du brésil peut donc fournir l'apport journalier nécessaire. Il est cependant recommandé de ne pas consommer plus de 2 à 3 noix d'Amazonie par jour pour un adulte afin de ne pas dépasser le seuil de toxicité du sélénium.

La noix du Brésil est également une bonne source de fibres qui permettent de réguler la fonction gastro-intestinale, diminuer le taux de cholestérol et équilibrer la glycémie. Les fibres ont également une action de coupe-faim et sont donc préconisées dans les régimes diététiques.

L'amande amazonienne étant particulièrement oléagineuse, on extrait près de 60 % d'huile. Plus grasse que la noix de macadamia, son équilibre entre acide gras monoinsaturés et polyinsaturés en fait toutefois un très bon fruit à coque.

La châtaigne du Brésil est un fruit oléagineux qui peut provoquer des allergies. Si vous êtes déjà sensibles aux noix de cajou, pistaches et autres fruits à coque, parlez-en d'abord à votre allergologue.

La noix du Brésil et son histoire

La consommation par les Indiens

Bien sûr les Indiens Précolombiens connaissaient et consommaient cette noix délicieuse mais on n’en retrouve pas de traces écrites avant l'arrivée des conquistadors espagnols à qui ils les firent découvrir. On sait cependant qu'ils n'utilisaient pas seulement la noix mais également la résine de l'écorce du noyer afin de calfater les canoës amazoniens. Son bois servait également pour la fabrication de tables, d'axes pour moulin ou encore pour le feu.

La découverte de l'amande des Andes par les Espagnols

L'identification botanique du noyer d'Amazonie par Alexander von Humndoldt et Aimé de Bonpland ne date que de 1807. Cependant, les noix ont élé largement décrites par les conquistadors au XVIe dans la Vice-royauté espagnole du Pérou. Les noix du Brésil étaient alors nommées amandes des Andes.

La première référence écrite de cette noix date de 1548 et provient de Calvete de Estrella, historien, humaniste et poète espagnol, qui la décrit comme une amande triangulaire finissant en pointe. Elle a ensuite été énoncée dans une liste de produits végétaux amazoniens où elle fut appelée cocos d'amandes, certainement en raison de leur goût proche de la noix de coco lorsqu'elles sont fraîches.

Mais l'histoire la plus connue est celle de l'explorateur espagnol et gouverneur de la région amazonienne, Juan Álvarez Maldonado. Celui-ci, en mission de reconnaissance sur la côte ouest d'Amérique du Sud tomba, en 1570, au milieu d'une immense noyeraie aux abords de la rivière Madre de Dios. Les Indiens Cayanpuxes vivant dans cette région lui offrirent des noix. Maldonado décida alors d'en collecter suffisamment pour offrir à ses troupes un apport nutritionnel exceptionnel pour poursuivre leur expédition.

Quelques années plus tard, les premières missions Jésuites s'installent en Amérique Latine. Ceux-ci s'intéressent aux plantes, comme le yerba maté. En 1590 le missionnaire naturaliste décrit le fruit du châtaignier d'Amazonie et son mode de consommation dans son Historia Natural y Moral de las Indias.

À la fin du XVIe siècle les usages médicinaux de l'huile extraite de la noix seront également décrits.

Le commerce, ou plutôt le troc, des noix du Brésil commence petit à petit au XVIIe siècle avec les missions jésuites. Jusqu'au XVIIIe siècle, les missionnaires et autres explorateurs enrichissent leur connaissance des lieux de développement du noyer jusqu'à ce que les expéditions naturalistes arrivent dans le Nouveau Monde pour classifier sa faune et sa flore. Le premier nom indigène répertorié fut yuvias ou juvias puis les botanistes découvrirent que la noix était aussi appelée en fonction des ethnies Sapucaya, cogma ou chimoré.

Le début du commerce de la noix d'Amazonie

Les Hollandais mettent en place les premiers échanges commerciaux de la châtaigne du Brésil à partir de 1663. Puis, au cours du XVIIIe siècle les échanges s'étendent à travers l'Europe et à partir de 1810, aux États-Unis. Mais c'est réellement l'ouverture au commerce international du fleuve Amazone qui déclenche l'augmentation de la production et de l'exportation, devenant ainsi un élément majeur de l'économie locale.

  • Nom botanique : Bertholletia excelsa
  • Origine : Brésil
  • Énergie pour 100 g : 1009 kJ soit 241 kcal
  • Lipides pour 100 g : 0,5 g (dont 0,004 g d'acides gras saturés)
  • Glucides pour 100 g : 62,6 g (dont 37,5 g de sucres)
  • Protéines pour 100 g : 3,4 g
  • Fibres alimentaires pour 100 g : 5 g
  • Sel pour 100 g : 0,025 g
  • Eau pour 100 g : 1,45 g
  • Conservation : à l'abri de l'air, de l'humidité et de la lumière

Il y a 4 avis sur le produit

- 13/11/2019 à 17:55

Très bien

- 10/11/2019 à 18:20

J'adore, braaazil

- 18/08/2019 à 22:18

Produit de qualité

- 29/07/2019 à 18:39

très bien

Voir les 4 avis sur le produit Noix du Brésil nature

Les commentaires sont collectés par Les commentaires des produits sont collectés par Avis-Vérifiés

Origine
Brésil
Arôme
Parfum doux et léger de noisette.
Préparation
A consommer nature ou salées.
Cuisson
Supporte bien la cuisson.
Association
Apéritif, volaille, veau, légumes, desserts chocolat et fruits.
Type de cuisine
Toutes les cuisines du monde.

Haut de page

Encore plus d’actualités sur le monde des épices...
noix-du-bresil-noix-d-amazonie

Un ami peut-être intéressé par ce produit ?
Prévenez le en remplissant ce formulaire :